mardi 1 novembre 2016

Communales 2018 - Préparatifs de campagne


Pour qui voter ?

Le vote est secret et vous serez seul dans l'isoloir. Votez pour qui vous voulez. Oubliez les promesses et les menaces qu'on aurait pu vous faire.




S'informer

S'informer sur les programmes, vérifier le travail réalisé, chercher des informations sur internet concernant les candidats.

Si la majorité des candidats jouent les hypocrites avec les électeurs soyez vous aussi hypocrites et répondez leur gentiment par un sourire ou dites leur en face ce que vous pensez de leur parti ou de la gestion communale, demandez ce qu'ils ont fait pour votre quartier ou votre commune et vérifiez ensuite si c'est vrai.

Éviter l'abstention

Rappel : http://1210sjtn.blogspot.be/2015/06/abstention-democratie-participation.html
Dégouté de la politique ? Vous n'êtes pas le seul. Pourtant s'abstenir n'est pas une bonne idée car elle profitera au 1er parti. Il est préférable de donner sa voix au "moins pire", à une petite liste ou au parti qui n'était pas au pouvoir dans votre commune.

Campagne

Pour les commerçants, pour éviter tout problème, évitez de coller des affiches de candidats dans votre établissement. Cela produit de la pollution visuelle et on vous collera une étiquette politique. Plusieurs candidats viendront pleurnicher, tu as mis lui et pourquoi pas moi. En période électorale il est possible de se procurer à l'administration communale une petite affiche que vous collez sur votre porte qui indique que vous avez choisi de ne pas être importuné à ce sujet.

Si vous recevez des menaces et intimidations, il faut le dénoncer publiquement (en parler à d'autres candidats de confiance, à la police, à l'agent de quartier, à la presse) afin que cela ne se reproduise plus.

La meilleure façon de faire campagne reste le travail sur le terrain, la distribution de tracts et de cartes de visite.

Lorsque vous rencontrerez des candidats qui soutiennent la majorité sortante (Liste du bourgmestre par exemple), ils vous parleront de ce qu'ils ont fait "de positif" mais jamais du "négatif", il faut sortir leurs casseroles et voir comment ils vont se justifier, généralement par des mensonges/promesses (par exemple à Saint-Josse, plusieurs exemples comme la gestion de la prostitution, la piscine fermée depuis plus de 6 ans, les listes d'attente pour un logement, la mobilité, etc.)

Rappelez-vous qu'en campagne électorale les élus achètent des citoyens pour faire leur propagande et distribuent des promesses à gogo. Les fêtes de quartier, la propagande dans les marchés se multiplient.
http://1210sjtn.blogspot.be/2016/08/corruption-des-elus-locaux.html

S'investir politiquement

-Rejoindre la section locale d'un parti et participer aux réunions pour partager votre point de vue. Certains partis ont des modes de fonctionnement plus démocratiques que d'autres (demander des renseignements au conseiller communal du parti dont vous vous rapprochez le plus).

De quel parti suis-je le plus proche ?
Vous pouvez faire plusieurs tests en ligne pour savoir de quelle tendance vous êtes le plus proche. Malheureusement parfois ces tests (exemple1 - exemple2 - exemple3) sont manipulés dans le but de vous faire pencher vers une force politique étant donné aussi que toutes les forces politiques ne sont pas représentées sur ces tests.

-Si aucun des partis ne vous convient, pensez à former votre propre liste de candidats

rappel : http://1210sjtn.blogspot.be/2014/04/HistoriqueObjectif.html
http://1210sjtn.blogspot.be/2016/04/bilan-ma-vision.html

Attitudes en campagne

La technique des Baltaguia est illustrée dans ces vidéos :

Ce que nous voyons un peu partout à Bruxelles à chaque campagne électorale. Les méthodes peu scrupuleuses des partis pour gagner des voix et remporter les élections :
-Coller ses affiches sur les affiches des autres candidats (ou les arracher)
-Voler et détruire les tracts des autres (pour diminuer leur diffusion)
-Abîmer le matériel de vote pour le rendre inutilisable et décourager les électeurs à voter (cela me rappelle l'histoire du fameux bug en 2014
-Créer une embrouille dans un bureau de vote

Une 2ème vidéo montre:
-des meetings de partis sont perturbés
-des visites dans les marchés et les logements sociaux où les élus et candidats viennent montrer leurs talents d'hypocrites en échange de promesses.




Intimidation dans le bureau de vote

Il arrive souvent, ET c'est interdit, que des candidats (ou leurs larbins) se trouvent dans les bureaux de vote pour influencer les électeurs. Ne vous laissez pas influencer et dénoncez toute tentative d'intimidation ou de menace au président du bureau de vote. Un exemple ici : "Invité à quitter le bureau, à deux reprises, pour ne pas influencer les électeurs, Kir qui se trouvait à l'intérieur du local du vote, a dû être évacué de force de ce bureau."


Ne vous faites plus avoir

Un dicton en anglais dit "Fool me once, shame on you - fool me twice, shame on me". En gros cela veut dire qu'on peut se faire avoir une fois mais pas deux. Celui qui se fait avoir deux fois est un con.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire