dimanche 26 juillet 2015

La Cage aux Ours a-t-elle changé de nom ?

La Cage aux Ours, autre nom de la Place Eugène Verboekhoven


Peut-on réparer sa voiture dans la rue ?

Peut-on réparer sa voiture dans la rue ?

Plusieurs personnes se posent cette question, surtout celles qui se plaignent des rues qui deviennent des garages, source de bruit, saleté et blocage des trottoirs. Les gens se demandent s'il est permis de réparer des voitures dans la rue : 

Voici ce que dit le règlement de la Police (page 5) : Section 5. Entretien des véhicules. Art.24. Il est interdit de procéder sur la voie publique à des travaux d'entretien, de graissage, de vidange, de réparation de véhicules, à l'exception des dépannages limités et destinés à permettre au véhicule de poursuivre sa route ou d'être pris en remorque

Lien vers le réglement de Police : http://www.polbruno.irisnet.be/reglementgeneraldepolice/reglementPoliceSaint%20Josse%20FR.pdf

mardi 21 juillet 2015

Fête Nationale 2015 Nationale Feestdag (vidéo)

Commémoration pathétique une fois de plus

En 2014 nous vous avions raconté les couacs qui ont lieu pendant la commémoration de la fête nationale à Saint-Josse. Nous pensions qu'en 2015 ils allaient faire mieux. Au contraire : ils ont fait pire !

À croire que la Belgique ne les intéresse pas trop. Pas de bourgmestre, improvisation amateuriste, départ 15 minutes trop tôt oubliant au passage certains conseillers communaux, oubli de la gerbe de fleurs, incident protocolaire au Monument aux morts, oubli de la Brabançonne, etc.

#typique1210 #ilovesaintjosse #bienvenueàsaintjosse



Allocution du 21 juillet de Mohamed Azzouzi qui oublie la Brabançonne (vidéo)

mardi 14 juillet 2015

Jette - A Jette aussi on intimide les gens

De notre correspondante à Jette : Soje

Je pensais que nous étions les seuls à recevoir des courriers d'intimidation (voir ici et plus récemment ici) parce que nous disons la vérité et donnons notre avis sur la manière avec laquelle notre commune est gérée.
Aujourd'hui j'ai appris qu'une citoyenne engagée de la commune de Jette, très active sur les réseaux sociaux, avait reçu un courrier recommandé de la maison communale, signé par le bourgmestre, dans lequel on lui reprochait ses propos. La commune de Jette est dirigée par un démocrate pourtant (le D de cdh a-t-il toujours une signification) : Hervé Doyen

 

Courriers reçus par la citoyenne



jeudi 9 juillet 2015

Actiris

(article en cours de préparation)
Si vous avez déjà rencontré des problèmes avec Actiris, vous pouvez laisser un commentaire en bas de l'article


vendredi 3 juillet 2015

Les jeunes du Petit Boule en colère

Sa publication avait eu beaucoup de succès sur notre page Facebook 1210SJTN : Okan, un jeune du quartier du Petit Boule, s'était plaint de l'état de délabrement du parc Petit Boule (Square Felix Delhaye). Il avait publié 22 photos disponible sur notre page montrant tous les problèmes.

mercredi 1 juillet 2015

Rue de la Poste ou les autres urgences d'Eric Jassin (Travaux publics)

Rue de la Poste - un chantier infernal 

Les conseillers communaux / Jeton de présence

"La salle du Conseil fut bien décorée et ces messieurs purent, désormais, disserter plus à l'aise. Ils tenaient leur rôle avec beaucoup de conscience et dans un esprit tellement désintéressé qu'ils furent mortifiés lorsqu'en 1872, le Collège envisagea de les rémunérer ; ils estimaient qu'ils avaient accepté de collaborer à la chose publique, pour la seule joie d'être utiles à leurs concitoyens et non pour en tirer profit."

"Après un échange de vues par moments assez vif, ces messieurs en vinrent à décider qu'il serait malséant pour eux d'accepter une indemnité, mais qu'ils pourraient admettre un jeton qui serait une sorte de témoignage, de souvenir. C'est ainsi qu'en séance du 15 novembre 1872, le Conseil communal décider de donner une médaille à chaque conseiller ayant assisté à une séance."

"L'affaire fut reprise le 5 mai 1873 et le Conseil, en comité secret, décida que les jetons seraient en or, d'une valeur intrinsèque de dix francs (...) il confirma que chaque membre (à l'exception du bourgmestre et des échevins qui déjà alors jouissaient d'un traitement) aurait droit à un jeton par séance à laquelle il serait présent."

Extrait du livre "Saint-Josse-ten-Noode au temps des équipages" de Yvonne du Jacquier