mercredi 6 mai 2015

Jabour et le café

Après Emir Kir, un petit article satirique et humoristique sur notre ami Jabour  #humour #legorafi


Ne pouvant honorer toutes les demandes et recevoir toutes les personnes à qui il fait des promesses dans son nouveau café (photo 1), l'ancien député Mohammed Jabour a finalement décidé de se promener dans la rue avec cet appareil portatif (photo 2) qui permet de distribuer le café directement à ses contacts. Les grands noms de l'industrie du café se bousculent pour signer un contrat d'exclusivité avec lui. Une organisation caritative lui a proposé de devenir le parrain de son opération : un café pour tous.

Il a déclaré : "ceci est une solution temporaire, ça ne va pas rester comme ça. J'ai d'autres choses à faire que de perdre mon temps avec ces gens. Cependant je suis un homme qui tient ses promesses et je compte faire installer ces machines à café un peu partout à Saint-Josse"


Explication

Mohammed Jabour a ce talent pour amadouer facilement les gens. Un sourire, une tape sur le bras et une invitation à un café et "pouf" il disparait. A force de faire des promesses les gens attendent des résultats. Certains élus ont malheureusement pris cette mauvaise habitude au lieu de tout simplement reconnaître qu'ils ne peuvent rien faire ou qu'il y a des règles à respecter (obtention d'un emploi, d'un logement, d'une autorisation). Pour survivre politiquement aujourd'hui il faut promettre et s’éclipser, en espérant que le "client" ira régler son problème ailleurs ou autrement. Il ne faut jamais fâcher le client sinon ce dernier vous menacera de ne plus voter pour vous (chantage au vote).

"On attend tous un café de Jabour" c'est ce que m'ont dit un ami et une amie que nous avons en commun et qui attendent aussi leur café. Mon café, moi je l'attends depuis le 22/09/2013 (20 mois) car c'est le jour où il a su qui j'étais en me voyant prendre des photos de la journée sans voitures sur la place Saint-Josse (et sûrement parce que ma photo devait circuler quelque part avec l'inscription Recherché - mort ou vif).

Depuis ce jour, ce "rendez-vous café" (qui aurait certainement eu lieu au Palais des Délices), a été reporté une bonne dizaine de fois. A chaque fois que je le croise dans la rue (pour autant qu'il ne m'ignore pas). Je lui répondais pourquoi pas. Après tout, je n'avais besoin de rien mais c'est bien de pouvoir discuter avec un élu de la majorité de notre initiative 1210SJTN : des citoyens qui discutent sur ce que la commune fait ou ne fait pas, savoir si c'est contre-productif ou pas et comment le rendre productif (améliorer notre commune en communiquant les changements que nous attendons).

Quand on voit son compte Twitter et Facebook certains l'ont eu leur café, moi pas. Je ne suis pas assez important. Vous autres non plus, vous ne valez rien pour lui.

Résultat : un appel du principal intéressé une heure plus tard auquel je n'ai pas répondu. Trop tard...


Prochainement : un article sur le parcours de Mohammed Jabour, un portrait comme celui de Mohamed Azzouzi avec pas mal de casseroles là aussi.

1 commentaire:

  1. haaaaa le palais des délices un un endroit que ce monsieur Jabour aime , je comprend moi aussi sauf que ce cher Mohammed Jabour a la facheuse habitude d'ignorer les gens lorsque il a un peut trop pris de thé après son repas , ou il les voie plus ............. oui ca doit etre cela

    RépondreSupprimer