jeudi 29 janvier 2015

Conseil de Police

En plus du conseil communal, il y a également le conseil de Police. Saint-Josse fait partie de la zone de Police 5344 (PolBruNo). Voici des informations sur ce conseil:

http://www.polbruno.be/crbst_53.html
http://www.schaerbeek.be/vivre-schaerbeek/securite-prevention/police-zone-5344/conseil-police
http://www.stjosse.irisnet.be/index.php?id=10302

Le Conseil de la zone de  police est composé des trois membres du Collège de police et de 25 conseillers de police issus des conseils communaux des trois communes composant la zone de police.
Ainsi, 17 conseillers de police sont issus du conseil communal de Schaerbeek, 5 conseillers de police sont issus du conseil communal d’Evere et 3 conseillers de police sont issus du Conseil communal de Saint-Josse-ten-Noode.
3 conseillers de police du rôle linguistique néerlandais sont également cooptés.
Les principales compétences du Conseil de police sont les suivantes :
- Vote du cadre du personnel.
- Vote du budget annuel, des modifications budgétaires et du compte annuel de la zone de police.
- Recrutement et nomination du personnel.
- Marchés publics, autorisation d’ester en justice.
Le conseil de police se réunit au minimum quatre fois par an.
A Saint-Josse actuellement les (3) membres du conseil de Police sont:
Eric Jassin
Abdesselam Smahi
Halil Disli
+ le bourgmestre Emir Kir

Vous trouverez sur cette page des compte-rendu de ces réunions:

http://www.demoscha.be/?s=%22cp+201%22 (vous pouvez contacter les administrateurs du site DEMOSCHA pour des informations sur les compte-rendu)



dimanche 25 janvier 2015

Commentaires sur l'article du Vif (16.01.2015)


Un article vient d'être publié ce 16 janvier dans le Vif. Je suis d'abord tombé dessus sur Twitter où le titre était "Emir Kir : popularité au top" mais dans la version papier le titre est "Emir Kir a-t-il trop promis".

vendredi 23 janvier 2015

Service Propreté - Avertissements et Silence radio

En novembre, Emir Kir et son équipe se sont amusés à faire les clowns dans la commune lors de leur Opération Propreté (échevin compétent : Mohamed Jabour). Une opération visant à montrer qu'ils étaient là et qu'ils commenceraient à traquer les incivilités. Cependant sur le terrain c'est une autre histoire. La commune est toujours aussi sale et ils traquent certaines personnes uniquement.

Une première fois ils se sont amusés à mettre un avertissement (non daté, non signé, non commenté) dans toutes les boites aux lettres. Histoire de faire peur aux gens, mais je ne pense pas que ça a fonctionné. J'avais d'ailleurs dénoncé cette manière peu professionnelle de procéder et je n'ai jamais eu de réponse.

Plus récemment j'ai reçu deux avertissements pour le même problème : des gens ont déposé un sac bleu devant ma porte (le jour du sac jaune). Après avoir discuté avec des gardiens de la paix ils m'ont expliqué qu'ils étaient obligés de le faire puisque je leur avais expliqué l'inutilité de cet acte (il est difficile/impossible de prouver que le contenu d'un sac bleu appartient bien à une certaine personne). Ils m'ont simplement conseillé d'ignorer ces avertissements mais que pour les sacs jaunes, les sacs sont fouillés et c'est là qu'on retrouve en général des documents contenant le nom et l'adresse.

Un autre camarade a eu moins de chance puisqu'il a carrément reçu un PV suite à une "infraction" 
S'agit-il d'une traque ciblée ?

Pour rappel voici les articles qui traitent du problème de la Propreté à Saint-Josse:
-http://1210sjtn.blogspot.be/2014/08/proprete-depots-sauvages-depots.html
-http://1210sjtn.blogspot.be/2014/08/arbres-maltraites-saint-josse.html

Voici les emails envoyés à la commune restés sans réponse. Depuis que j'ai dénoncé leur manque de professionnalisme

Janvier 2015
Subject: Avertissement
Date: Sun, 18 Jan 2015 19:30:22 +0100

A l'attention du service Propreté publique

Bonjour,

Je vous avais écrit en octobre (voir ci-dessous) concernant les avertissements laissés par le Service Propreté (ou les gardiens de la paix) mais je n'ai pas reçu de réponse.

Pensez-vous que je vais m'amuser chaque soir à surveiller qui dépose les poubelles devant la porte de notre immeuble ? Ou que je vais rentrer des sacs qui ne m'appartiennent pas ? Ces sacs bleus (voir photo) n'ont pas été sortis par des personnes de notre immeuble. De plus il y en avait un mardi et aujourd'hui quelqu'un en a rajouté (déplacé) deux autres.

Vous qui étiez fiers de lancer votre Opération Propreté en novembre pourquoi laissez-vous ces sacs à l'abandon alors que votre camion passe tous les jours pour ramasser les encombrants ?
Comme me l'a confirmé un gardien de la paix ils restent là pendant une semaine (prochain passage sacs jaunes/bleus) : vous trouvez cela normal pour une commune qui se veut propre ? Vous trouvez logique de laisser deux avertissements à la même adresse ?

Dans notre immeuble nous avons affiché un calendrier avec les jours de collecte.

Je vous prie donc de faire votre travail correctement et ne pas accuser les gens à tort.

Merci de votre compréhension,
Salutations,


Octobre 2014
Subject: Avertissement ?
Date: Wed, 22 Oct 2014 19:22:40 +0200

Pour le service Propreté Publique

Bonjour,

Nous avons reçu ce matin dans notre immeuble cet "avertissement" (voir pièces jointes) :

- il n'est pas daté
- il n'est pas signé
- la raison de l'avertissement n'est pas indiquée

Ne connaissant pas la raison, je suppose que cela concerne ce sac bleu qui a été déposé devant l'immeuble voisin. Veuillez noter que la dernière fois que j'ai vu ce sac hier soir il était placé plus loin et que quelqu'un l'a donc déplacé près de notre porte d'entrée. Ce sac n'a pas été sorti, ni par moi ni par les gens habitant dans mon immeuble.

Dès lors, je vous demande d'annuler votre avertissement, de présenter vos excuses mais également de faire preuve d'un peu plus de professionnalisme dans votre travail.

Salutations,

Opération Propreté


Modèle d'avertissement utilisé par la commune


Le document d'avertissement a été modifié

Suite à notre article sur les avertissements laissés par le service Propreté publique, on dirait qu'ils ont décidé de changer le texte sur l'avertissement et d'ajouter "si vous n'êtes pas l'auteur de ce dépôt, veuillez ne pas tenir compte de cet avertissement"


jeudi 22 janvier 2015

lundi 12 janvier 2015

dimanche 11 janvier 2015

Twitter : Emir Kir m'a bloqué

Le bourgmestre Emir Kir avec plus de 1.000 abonnés nous a bloqués sur Twitter afin qu'on ne puisse pas lui écrire, réagir à ses tweets et retweeter (partager) ses publications.

Pas sûr que c'est lui qui gère ce compte quand on voit le niveau avec lequel il est géré : voir ici les "twitter fails" du bourgmestre


Ce n'est pas grave, il suffit de se déconnecter pour pouvoir avoir accès à ses tweets et il est même possible d'obtenir le code HTML pour partager ses tweets sur notre blog.
Prochaine étape : va-t-il rendre son compte privé ?

Full access




Twitter officiel de la commune

Pour suivre les informations de la maison communale, leur compte officiel est @ilovesaintjosse

Twitter/Facebook du patron entre de mauvaises mains ?



Il aurait plutôt dû écrire : vous pouvez aussi me chercher sur Twitter - il aurait été plus intelligent de mettre le lien direct vers la page personnelle https://twitter.com/emir_kir








Le bourgmestre ne sait pas écrire "tennoodois"





Les gens qui suivent Kir sur Twitter vont même jusqu'à retweeter son erratum...




jeudi 8 janvier 2015

Pagaille au CPAS de Saint-Josse / Chaos bij OCMW Sint-Joost

Les CPAS de toute la Belgique le savaient : le 1er janvier 2015 des dizaines de milliers de chômeurs allaient perdre leurs allocations de chômage à cause du gouvernement dirigé par le PS socialiste Elio di Rupo (qui est venu pleurnicher à la radio pour dire qu'il regrettait cette mesure récemment). Sans droit au chômage, ces gens devaient aller s'inscrire au CPAS afin de bénéficier du R.I.S.

Président du CPAS : PS Luc Frémal

Une autre affaire est venue entacher le CPAS de Saint-Josse : il semblerait que des informations à caractère privée relevant du secret professionnel ont été divulguées par un échevin à un conseiller communal. Affaire à suivre...Plus d'informations sur Saint-Josse News