vendredi 31 octobre 2014

Cimetiere Saint-Josse / Begraafplaats Sint-Joost

 


En raison de l'exiguïté du territoire communal, le cimetière de Saint-Josse est paradoxalement établi sur le territoire de Schaerbeek. D'assez petite taille, il a son entrée principale rue Henri Chomé et est bordé par la chaussée de Louvain et la rue de Genève. Son origine remonte à 1879.


Quelques célébrités y reposent dont des artistes, des bourgmestres de la commune, etc.

Mohamed El Baroudi
http://www.stjosse.irisnet.be/index.php?id=10100 (14.03.1935 - 21.06.2007)
http://allochtone.blogspot.be/2007/06/in-memoriam-mohamed-el-baroudi-2.html

Sur le plan national, la personnalité la plus connue à y être inhumée est Charles Rogier.

Plan du cimetière


Liens

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cimeti%C3%A8re_de_Saint-Josse-ten-Noode
http://sofei-vandenaemet.skynetblogs.be/archives/category/schaerbeek-saint-josse-evere/index-5.html
http://cemetery-st-josse.blogspot.be
http://visitbrussels.be/bitc/BE_fr/minisite_monument/heritage_place/13343/cimetiere-de-saint-josse-ten-noode.do
http://archives.lesoir.be/le-cimetiere-de-saint-josse-renove-il-s-agrandit-par-de_t-19920127-Z04X9D.html

http://www.stjosse.irisnet.be/index.php?id=380




Tombeau de Guy Cudell



Interpellation Frederic Roekens (Groen) - Conseil communal 27 janvier 2014
https://www.facebook.com/ecologroen1210/posts/10153736298615106
http://www.brusselnieuws.be/nl/nieuws/gezien-hier-rusten-de-autos (22.01.2014)

« Het autokerkhof van Sint-Joost / Le cimetière de voitures de Saint-Josse » ;
interpellatie ingediend door Dhr. Fr. ROEKENS, Gemeenteraadslid.
Het vervallen centrale grafmonument van het kerkhof van Sint-Joost met galerij blijkt
momenteel door de gemeente gebruikt te worden om de afgedankte auto's van haar
wagenpark onder te brengen (zie foto in bijlage).
Vragen :
− Sinds wanneer en op wiens initiatief worden wagens in het kerkhof geparkeerd ?
− Over hoevel wagens gaat het en is dit een tijdelijke oplossing ? Wat zal er met deze
wagens gebeuren ? Kon er geen andere plaats worden gevonden dan een kerkhof dat een
plek van sereniteit en respect moet zijn ?
− Is een andere locatie (in de nabijheid van het sportstadion Petre bvb) niet
aangewezen terwijl er naar een definitieve oplossing wordt gezocht ?
− Heeft de gemeente plannen om het centrale grafmonument te renoveren ?
M. Roekens : Le cimetière de voitures de Saint-Josse. La galerie funéraire du cimetière
abrite des voitures en panne de la commune. Qui a pris cette initiative et depuis quand ?
De combien de voitures s’agit-il ? Le règlement communal interdit l’accès aux voitures.
Est-ce une solution temporaire ? Question subsidiaire, y a-t-il des plans afin de rénover
la galerie funéraire qui est actuellement en mauvais état ?
Monsieur le Président : Vous avez mis le doigt sur un réel problème, ces véhicules ne
devraient pas être là. Un rapport a été demandé au Collège et le nécessaire sera fait afin
d’évacuer ces carcasses qui sont actuellement au nombre de trois. Ce sont des véhicules
déclassés qui ne peuvent pas rester sur les voies publiques. La responsabilité du service
est engagée et on va chercher à comprendre comment ont-elles pu arriver là.
Concernant la rénovation du cimetière : on s’est rendu compte au cours des cérémonies
traditionnelles qu’un coup de neuf au cimetière ne ferait pas de mal. Une première étude
a conduit un montant de 100.000 euros. Il faudra pouvoir compter sur le soutien de la
région, l’échevin des travaux va prendre contact avec les monuments et sites afin de
bénéficier d’une aide régionale. Il est chargé de mettre sur pied un plan de rénovation du
cimetière.

mercredi 29 octobre 2014

Conseil communal 27/10 : compte-rendu

Ouverture de séance : 19:28

Présence de deux gardiens de la paix, comme lors du précédent conseil communal. Rien à signaler. Présence de la bande à Azzouzi comme à chaque conseil : pour intimider les gens venus assister au conseil ? Pour protéger leur cher échevin ? De quoi ? Présence du Collectif Mobilisation Groupe 2009. Après le blabla sur les règlements de taxe (flats meublés, bâtiments abandonnés, taxe pour les étudiants sur les secondes résidences, bingo, etc.) vint le moment des interpellations :

1. Interpellation du conseiller communal Groen, Frédéric Roekens
Saint-Josse : la bonne gouvernance promise par le Collège en "pause syndicale" ?
Sint-Joost : Het beloofde goed bestuur in syndicale pauze ?

2. Interpellation de la conseillère communale Ecolo, Pauline Warnotte
Jumelage de Saint-Josse avec la ville turque d’Eskisehir : Heureux qui comme Ulysse ?

3. Question orale d'actualité sur l'interpellation citoyenne rejetée du Collectif Mobilisation Groupe 2009








Réponse:
Emir Kir a expliqué qu'il y avait une AG syndicale régulière dans laquelle il n'y avait pas
d'ingérence et qu'il n'était pas au courant de leurs revendications. Cependant pas d'organigramme complet reçu par Ecolo. La difficulté selon le bourgmestre vient du nombre très élevé de chefs de service (18), difficile à gérer. L'autre problème qui a rendu les choses difficiles est la tentative d'acquisition d'un nouvel immeuble pour y transférer l'administration communale qui dût être avortée/reportée, il n'y aura pas d'achat de nouvel immeuble donc. Il attend les conclusions du bureau d'études à ce sujet (ndlr : encore un bureau d'études ! Incroyable que le bourgmestre ait besoin de l'intervention d'un bureau pour lui expliquer comment faire un organigramme et gérer son administration...) pour les présenter au Collège le 1er trimestre 2015. Concernant les mutations/promotions, il a expliqué que cela était dû à des situations d'urgence. Concernant le refus de répondre à leurs doléances c'est parce que les syndicats avaient exigé de lui qu'il réponde dans les deux semaines et il a refusé estimant qu'il y avait des règles/procédures à respecter. Le bourgmestre a, comme à son habitude, évité de répondre aux questions sensibles. Frédéric Roekens lui a rappelé que les mots des syndicats étaient très durs concernant l'ambiance actuelle au sein de l'administration et qu'il devrait rencontrer au plus vite les associations syndicales car des actions sont annoncées. Le bourgmestre a refusé d'entrer dans le débat et n'a pas réagi. Concernant la remarque sur les échevins qui s'immiscent dans les affaires du personnel, ou qui se promènent dans les écoles, le bourgmestre a nié les faits, a rappelé qu'ils devaient passer par le secrétaire communal. Il a félicité ses échevins et les a encouragés à continuer ainsi.




Réponse:
Emir Kir a reproché qu'en 2013 on avait pas pris le temps d'analyser l'article dans la presse
qui parlait d'un jumelage avec Eskisehir, soit bien avant le protocole. Cet article a en réalité
été analysé : il aurait été plus correct d'en parler au conseil avant d'annoncer lors de vacances privées (semble-t-il) l'intention de faire ce jumelage. Il semblerait que le bourgmestre peut tout se permettre fort de sa majorité et étant donné qu'il n'a pas peur de l'opposition. Il a reproché les propos de Zoé Genot dans la presse qui aurait mélangé l'argent du CPAS avec l'argent investi dans ce voyage (somme dérisoire), accusant Ecolo de populisme. "On n'arrache pas l'argent du CPAS pour le mettre dans d'autres projets". Il ne pouvait pas refuser cette invitation venant de la part d'Eskisehir. Il a salué la présence de l'opposition à ce voyage (Derya Bulduk du MR) car ce projet devrait permettre de rassembler les gens de Saint-Josse car 1) il y a un lien historique entre la Belgique et la Turquie (immigration) 2) il y a un lien permanent entre les belges et belgo-turcs avec Eskisehir (ndlr : billets d'avion directs de Bruxelles vers Eskisehir, investissement immobilier pour vacances/retraite, émigration, etc.) et Emirdag (ville dont viennent majoritairement les Turcs de Belgique) 3) au niveau politique le maire local mène une politique de développement durable dans sa ville (mobilité, rénovation urbaine, etc.). S'en suivit une description de la ville digne d'un guide touristique, on se serait cru à Eskisehir. Ca m'a personnellement donné envie d'y aller. En bref, il perd plusieurs minutes pour répondre à une question qui n'a pas été posée étant
donné qu'à aucun moment Ecolo/Groen ne remettaient en question le jumelage ou la ville choisie !

Le show de Ahmed Medhoune
Il donne la parole au chef de groupe PS, Ahmed Medhoune, connu pour son côté
démagogue et qui n'a d'ailleurs pas hésité à exagérer ce talent en voyant certainement qu'il
y avait du public (je lui conseille d'ailleurs de se lancer dans une carrière de crooner). Il
s'est étonné qu'on pose des questions sur le coût du voyage (45.000€ c'est dérisoire pour
lui, 45.000 € pour trouver de bonnes solutions pour le vivre ensemble qui ne viennent pas
d'Europe c'est donné - voir note supplémentaire en bas de page). Vint le moment où je me suis cru dans un sketch : il a utilisé le mot "per diem" et s'est demandé si les gens savaient ce que ce mot voulait dire (Medhoune s'est souvenu qu'il se trouve dans une commune d'illétrés certainement et nous explique la signification de cette locution latine. Medhoune, toujours aussi arrogant, démagogue et dégoutant, qui peu de temps avant gloussait impoliment lorsque la conseillère communale Groen Veerle Vandenabeele lisait son texte, et qui a oublié la raison pour laquelle il a foiré sa carrière d'échevin quand beaucoup de tennoodois disent encore aujourd'hui : il aurait pu être bourgmestre mais il a tout foutu en l'air) soit blablabla inintéressant de notre comique de service (articles pour savoir qui est Medhoune: http://rachid-zz.skynetblogs.be/archive/2009/02/19/ahmed-medhoune-vit-sur-une-autre-planete.html - http://bruxellois-surement.blogspot.be/2013/09/arret-sur-image-les-jeunes-cadres.html)

Le MR est-il vraiment dans l'opposition ?
Geoffrey Clerckx : Il rappelle qu'il travaille aux relations extérieures et que ce type de
voyage est enrichissant pour une commune. Il fallait le faire. Il a reproché au prédécesseur
d'Emir Kir (le bourgmestre Jean Demannez) de ne pas l'avoir fait. Pour lui le voyage et le
programme lui ont paru sérieux. Il n'a pas pu y assister car il se trouvait en Chine (raisons
professionnelles). Il rappelle que ce voyage est sérieux, aussi en matière des coûts
(rappelant que ce n'était pas dans le cas lorsqu'une délégation du gouvernement wallon
s'était rendue en Californie. NDLR : #Wallifornie). Lui aussi ne comprend pas les
inquiétudes d'Ecolo. Pour encore plus enfoncer Ecolo de manière malsaine qui a pourtant posé des questions intéressantes et légitimes on donne la parole à Derya Bulduk, la conseillère communale MR qui a participé au voyage.
 
Derya Bulduk: Elle a remercié pour l'invitation pour ce voyage très fructueux. Elle regrette
la position d'Ecolo et dit que les préjugés tuent (ndlr : quels préjugés?!). Elle non plus n'a
pas de doutes sur l'organisation et le coût du voyage.

Après ce bashing malsain de la part aussi bien du groupe PS que de l'opposition (!), vient
le tour d'Eric Jassin d'apporter les justifications demandées concernant ce voyage:

La volonté est de développer les relations internationales à Saint-Josse car Saint-Josse n'a
jamais fait de jumelage contrairement à ce qu'on pourrait lire dans certains endroits un
jumelage avec une ville italienne (ndlr : dans ce cas je l'invite à mettre à jour l'article
Wikipédia et de se mettre en contact avec la ville de Verona pour leur demander de
supprimer SAINT JOSEF TEEN NOODE - Belgio de leur liste de jumelage). Le budget est
de moins de 11.000€ (on passe de 45.000 € à 11.000 € - ndlr: il semblerait que les 45.000 € est le budget pour tout le jumelage et 11.000 € c'est le voyage) qui comprennent les billets
(2.900€) et l'hébergement (6.000€). Ils n'ont pas payé pour toute la délégation. Seulement
pour 9 personnes, le logement pour les 10 autres aussi et pour 3 participants rien n'a été pris en charge (membres zone de police et le commerçant en question). Les cadeaux offerts sont
une boite de chocolats, des cartes postales de Saint-Josse et des livres sur Bruxelles. Il a
ensuite énuméré tout le programme (lieux visités, qui a visité, etc.). 

Pauline Warnotte remercie Eric Jassin pour les détails et les réponses données. Elle rappelle le
droit de s'informer car peu d'infos reçues (par exemple : délégation annoncée de 12 personnes mais effective de 22 personnes, absence de programme) et parce que les sommes ont été modifiées. Si c'est 11.000 € alors le montant semble correct.

On constate qu'Emir Kir n'accepte pas les remarques et critiques concernant ce jumelage, se montrant toujours très violent et agressif dans sa façon de répondre. Pauline Warnotte lui fait remarquer qu'il sait manier l'art d'avoir toujours raison (Schopenhauer) : interrompre l'adversaire quand il est supérieur, se montrer grossier systématiquement, etc. Il faut dire qu'elle a bien cerné le personnage d'Emir Kir qui manie ses méthodes de manière répétitive. Elle lui a demandé d'arrêter de dénigrer Ecolo car il ne supporte pas la critique. Penaud et démasqué, Emir Kir n'a pas souhaité continuer et a dit qu'on allait en rester là : Pauline Warnotte 1 Emir Kir 0


Les membres du Collectif Mobilisation Groupe2009 qui occupent un bâtiment communal situé Place Quetelet étaient présents pour dénoncer le refus de prendre en considération leur demande d'interpellation citoyenne. S'agissait-il un déni de démocratie de la part du bourgmestre ? Voici le texte qu'ils ont distribué (voir plus bas).

Ils ont cependant été pris à parti avant le conseil lors de la distribution de leurs tracts par un citoyen tennoodois venu assister au conseil. La raison : ils ont refusé d'accepter dans leur squat une femme avec ses enfants qui était venue demander de l'aide. Il leur a reproché de ne pas avoir fait le minimum pour eux et de ne pas les avoir au moins acceptés pour une nuit au moins. Une des membres a alors expliqué qu'ils ne pouvaient pas les accepter car le bâtiment n'était pas conforme (pas de sanitaires ?). En ce qui concerne l'interpellation rejetée, la conseillère communale ecolo Pauline Warnotte a posé une question orale d'actualité à ce sujet:

La troisième question d'actualité concernera le squat du n° 2 place Quetelet, occupé depuis
le 5 septembre 2014 par le Collectif Mobilisation Groupe 2009
(http://mobilisation2009.wordpress.com/). Les autorités communales ont mis le Collectif
en demeure de quitter les lieux. Le délai pour ce faire a expiré et le Collectif risque donc
l'expulsion. Ce dossier pose de nombreuses questions inquiétantes:
- le refus de la part des autorités de rencontrer les occupants malgré leurs demandes
répétées;
- la mention dans un rapport concernant la sécurité du bâtiment qu'une visite des autorités
communales a été effectuée en date du 10 septembre 2014, ce que les occupants démentent.
En tant que conseillère communale, j'ai demandé à rencontrer le
fonctionnaire en charge de ce dossier. Cela m'a été "interdit" par Monsieur Jassin, Echevin des travaux publics, mais heureusement autorisé par le Secrétaire communal. Le fonctionnaire a confirmé qu'aucune visite n'avait eu lieu depuis l'occupation;
- le rejet par la majorité d'une interpellation citoyenne à ce sujet dans des conditions
préoccupantes: 5 personnes ayant signé cette interpellation se sont rétractées le lendemain
en envoyant un courrier à la porte-parole du collectif. On note que :
- les 5 courriers ont été reçus le même jour et le lendemain du dépôt de l'interpellation;
- ils comportent tous des phrases identiques ou similaires;
- tous disent que les signataires ont été "trompés" par l'objet de la demande alors que le
texte signé précise bien "Je souhaite donc que soit portée devant le Conseil communale
(sic) une interpellation citoyenne relative à la question de cette occupation située au
numéro deux de la place Quetelet."
- ils sont tous adressés à la porte parole du collectif à son adresse personnelle et non à
l'adresse du squat; or, cette adresse n'a jamais été donnée par la porte-parole aux
signataires;
- ils indiquent tous qu'une copie de ce courrier est adressé au Bourgmestre Emir Kir;
- ils sont tous signés "lu et approuvé", ce qui semble curieux pour des courriers
normalement rédigés en son nom propre.
Ceci pourrait laisser croire, avec toutes les précautions devant être prises dans une telle
affaire, que des pressions auraient pu être effectuées pour que ces citoyens retirent leur
signature. Dès le lendemain, le Collectif a déposé 5 autres signatures à la maison
communale. L'interpellation a néanmoins été refusée.

Emir Kir a expliqué que les raisons du refus de l'interpellation se trouvent dans le dossier (par exemple il y avait des signatures de personnes n'ayant pas au moins 16 ans). Pauline Warnotte a dénoncé un échange musclé avec l'échevin Eric Jassin rencontré par hasard dans le métro. Il lui aurait dit que si elle voulait poser une question elle devait passer par le secrétaire communal. En réalité, Eric Jassin se serait montré plus agressif, parlant à haute voix dans le métro (certainement sous l'emprise du stress) et lui aurait interdit, tant qu'il serait échevin, de prendre contact avec le responsable du dossier. A-t-il quelque chose à cacher ? Il a nié en bloc et ils ont décidé, avec Emir Kir, que l'incident était clos et qu'ils passeraient au huis clos (fin du conseil)

Texte distribué par le collectif
Saint-Josse : Interpellation citoyenne rejetée
Depuis le 5 Septembre 2014, notre collectif «Mobilisation Groupe 2009» occupe un
bâtiment de la Commune. Nous sommes au fait du vote nous concernant, qui se tiendra
Lundi, le 27 Octobre au sein du Conseil Communal. Nous avions formulé une demande
d'interpellation citoyenne en bonne et due forme ; on nous a répondu qu'elle était
irrecevable.
Le mode d'action, soit l'occupation d'un bâtiment, par notre collectif a pu vous sembler
cavalier. Le numéro 2 de la place Quetelet se présentait, et se présente encore, comme une
des trop rares opportunités pour créer un espace commun, nécessaire à la lutte des
sans-papiers.
Malgré la précarité de notre situation, nous avons commencé à faire du bâtiment occupé
un espace d'échanges, de réflexion et de formation pour les sans-papiers. Des cours de
français et d'arabe, des soirées ciné-débats, des réunions d'organisation de diverses
actions mais aussi d'information juridique ont notamment été mis en place.
Convaincus que nous pouvons trouver un terrain d'entente, nous avons dès les premiers
jours tenté d'engager un dialogue avec la Commune de Saint-Josse. Nous avons manifesté
sans relâche notre ouverture au dialogue depuis sept semaines déjà, pendant lesquelles
nous vous avons envoyé des courriers directement ou par l'intermédiaire de soutiens
(FGTB, CSC, CIRE). Nous souhaitons conclure avec la Commune une convention
juridique d'occupation du bâtiment (cfr. la région Bruxelloise met a disposition des
conventions-type pour des occupations temporaires) ; quelques précisions s'imposent
concernant les modalités de notre occupation du bâtiment du 2 place Quetelet.
Notre collectif s'engage à:
-Ne nuire en aucune manière au bâtiment en veillant à ce que les sanitaires, installations
électriques etc... soient parfaitement en ordre ;
-Prendre à son nom les contrats de consommation d'électricité, de gaz et d'eau ;
-Prendre à son nom une assurance incendie ;
-Permettre à la Commune propriétaire de l'immeuble de visiter ou faire procéder à une
visite des lieux, en vue d'une éventuelle affectation future du bâtiment, laquelle pourra de
ce fait, prendre connaissance de la bonne tenue des locaux ;
-Rendre public et transparent l'accès aux activités organisées.
En termes de sécurisation du bien, l'occupation par notre collectif constitue donc :
-Une sécurité contre les squats intempestifs et dangereux;
-Une garantie d'entretien quotidien et de prévention des dégradations du bâtiment du fait
de son inutilisation.
-Une opportunité d'empêcher d'éventuels vols de matériaux (cuivre, appareils d'éclairage
etc) ;
Nous espérons que vous donnerez à notre requête une suite favorable, dans l'intérêt des
deux parties.
Veuillez agréer, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames les échevines, Messieurs les
échevins, Mesdames les conseillères et Messieurs les conseillers, nos sincères salutations,
Le collectif «Mobilisation Groupe 2009»,


Remarque : ce compte-rendu a été réalisé à partir de notes prises au vol durant le conseil par l'auteur et sans enregistrement. Les erreurs/modifications éventuelles peuvent être notifiées par email/commentaire

Commentaires reçus par email:

1. Pour la précision, le montant de 45.000 euros correspond au budget annuel consacré aux relations internationales. C’est en cela que M. Medhoune a estimé que, 45.000 euros pour améliorer le vivre ensemble en s’inspirant des bonnes pratiques observées ailleurs, c’était dérisoire (ndlr. sur un budget de près de 80 millions). Le voyage en lui-même n’a pas dépassé les 11.000 euros.

mardi 28 octobre 2014

Place Bossuet (chantier interminable)

La Place Bossuet restera indisponible encore plusieurs mois !

En novembre 2013 je m'inquiétais de la présence d'un chantier sur la Place Bossuet. On me disait que ce brol se trouve là depuis des mois. Bizarrement les riverains de ce quartier n'en parlent pas, ne s'en plaignent pas. Je n'habite pas ce coin mais je trouve dommage d'être privé d'une si belle place j'ai donc demandé des explications à la commune. Pas du tout convaincantes.
Il semblerait que ce chantier de Vivaqua est difficile à terminer et que nous serons privés de notre place pour encore un an (au moins) ! Il semblerait également qu'il y a une autre cause : "les incivilités récurrentes au niveau de la propreté ne leur facilite pas la tâche."


Photos (rue des Coteaux)





Premier courriel en janvier 2014

Bonjour,

Il semblerait que depuis plusieurs mois la Place Bossuet est pleine de déchets et occupée par des conteneurs, des barrières, du matériel de chantier. De quoi s'agit-il ? Cela va-t-il rester ainsi ? C'est dommage de gâcher une si belle place de cette manière.
Lien Facebook: https://www.facebook.com/groups/saintjosse/permalink/10152063226423885/
Merci,

Réponse du service Travaux Publics

Bonjour M. ***,
L'installation présente sur la place Bossuet et utilisée pour le chantier de rénovation de l'assainissement (raccords des maisons et collecteur principal) réalisé pour le compte de l'intercommunale Hydrobru-Vivaqua.
Le chantier est une boucle souterraine d'environ 1,5km sur le territoire de la Commune, qui débute rue Mérinos, qui va vers la rue de la Pacification en passant par la rue de la Commune et la rue Saint-Josse, et qui revient vers les rues du Moulin et Coteaux en passant par les rues Bonneels et Braemt.
Le chantier comporte plusieurs phases, d'abords pour les maisons (chantier en cours avec ouverture de la chaussée au droit des maisons), puis pour le collecteur (chantier à venir avec création de grande chambre d'introduction pour le travail dans l'égout).
Le chantier devrait durer jusqu'à l'été prochain. Le planning est difficilement contrôlable du fait des découverte (difficultés) qui sont faites au fur et à mesure des ouvertures.

Le positionnement de l'installation de chantier est assez compliqué à gérer du fait du peu de place disponible dans la Commune et plus particulièrement dans la zone chantier.

Nous constatons cependant que cette installation interpelle sur la durée, et qu'elle souffre donc d'un manque de communication. C'est pourquoi il a été demandé à l'entrepreneur sous-traitant d'installer un panneau d'information avec une personne  de contact.

N'hésitez à revenir vers la Commune pour toutes remarques concernant les chantiers sur le territoire communal (travaux@stjosse.irisnet.be).

Cordialement


--

Jean-Marie Chaloin
Technicien Voiries/Wegen Technician
Saint-Josse-Ten-Noode/Sint-Joost-ten-Node
Tel. 02/220.27.24



Relance en octobre 2014

Bonjour,

Suite à votre email de janvier 2014 j'ai impatiemment attendu que l'été arrive pour revoir la Place Bossuet vidée et nettoyée. Malheureusement le chantier est toujours là.
Quand vous écriviez l'été prochain, c'est l'été 2014 ou l'été 2015 ?
Quand ce chantier a-t-il commencé ?
En parlant de "manque de communication" je constate que les durées de chantier (début/fin) n'ont pas été indiquées sur l'affiche. Faut croire que tout est compliqué à réaliser à Saint-Josse.
Merci de me tenir informé

Réponse du service Travaux Publics 
Bonjour M. ***,
Vous avez raison nous serons bientôt plus près de l'été 2015 que celui de 2014.
Il est prévu que l'installation de chantier soit retirée lorsque l'intervention sur le puits de la rue Mérinos sera terminée. Celle-ci est consécutive aux travaux en cours en ce moment rue des Coteaux.
Il m'est difficile de vous donner une date puisque celle évoquée avant l'été pour ce puits de la rue Mérinos est déjà dépassé.
Nous ne pouvons qu'évoqué les difficultés techniques rencontrées par un chantier de grande ampleur (longueur du réseau).
Pour l'instant nous sommes en phase de tests sur le béton projeté contre l'égout (technique de gunitage, et résistance) qui devra valider l'avancement du reste du projet.

Nous avons de nouveau rappeler à l'entrepreneur de mieux tenir cette installation place Bossuet. Ce dernier nous rappelle que les incivilités récurrentes au niveau de la propreté ne leur facilite pas la tâche.

Pour ce qui concerne Saint-Josse-ten-Noode, Vivaqua souhaiterait que ce ne soit compliqué que sur le territoire de notre Commune, ce n'est pas le cas.

A vous lire.

Cordialement.




jeudi 23 octobre 2014

Monument Vietnam (Jardin Traversière)

Peu de gens connaissent ce parc situé en haut de la rue Traversière : Jardin Traversière. La commune dit que c'est un petit jardin semi-public, attaché au Foyer européen de la rue Traversière.

Peu fréquenté, voire jamais fréquenté, ce parc est très propre. Au milieu se trouve une sculpture dont beaucoup ignorent l'existence. Elle a été inaugurée il y a 4 ans ("En hommage et en remerciement a la Belgique pour son accueil des réfugiés du Vietnam. 1975-2010")


http://www.waymarking.com/waymarks/WMEV8Q_Vietnamese_Refugees_Homage_Brussels_Belgium

Dans le Joske 10/2010

"02.10.10 - 15:00 - EVENT
Inauguration de la sculpture « Humanitude » de VanBinh
Cérémonie d’hommage et de remerciement au Royaume de Belgique pour l’accueil des réfugiés du Vietnam depuis 35 ans.
Réservations :
Pierre Bruylandt - T 02 220 26 95
Nguyen-Phan Dinh - T 0498 94 83 89
Nguyen Quoc Bao - T 0475 48 63 96
Rue Traversière 16
"

Artiste :
Binh Nguyen Van, « VanBinh » (13.10.1965) - Sculpteur | Beeldhouwer - En juillet 2010, l’Association des Professionnels Vietnamiens de Belgique adresse un courrier au Bourgmestre Jean Demannez avec une curieuse et touchante invitation. « Depuis longtemps, la communauté vietnamienne souhaite rendre hommage à la Belgique pour avoir accueilli sur son sol et aidé des milliers de réfugiés vie après les événements douloureux dans leur pays… nous sollicitons votre soutien pour l’accueil d’une oeuvre d’art symbolisant la réunion familiale et la solidarité. » La
commune a été choisie pour son ouverture et sa multiculturalité... C’est ainsi que le 2 octobre 2010, la sculpture en métal Humanitude de l’artiste VanBinh a trouvé sa place dans le jardin du foyer européen. Au moment du placement sur la stèle, il y avait beaucoup d’émotion et ce moment insolite nous a semblé très caractéristique de Saint-Josse.

In juli 2010 stuurt de Vietnamese Beroepsvereniging van België een brief naar Burgemeester Jean Demannez met een merkwaardige en ontroerende uitnodiging. “Sedert lange tijd wil de Vietnamese gemeenschap hulde brengen aan België omdat het op zijn grondgebied duizenden vluchtelingen opgevangen heeft na de droeve gebeurtenissen in hun land… wij vragen uw steun voor de ontvangst van een kunstwerk dat de familiale hereniging en solidariteit uitbeeldt.”. De gemeente werd uitgekozen omwille van haar openheid en haar multiculturaliteit… En zo kwam het dat op 2 oktober 2010 het metalen beeld Humanitude van de kunstenaar Van Binh een plaats kreeg in de tuin van de Europese foyer. Op het ogenblik dat het op de zuil werd geplaatst, was er veel emotie in het publiek en het leek ons eigenlijk zeer kenmerkend voor Sint-Joost.


Documentaire sur la communauté vietnamienne de Belgique par Sindbad : http://home.scarlet.be/~tsf99180/bulletin/200205/sindbad.htm

Quartier Nord

Saint-Lazare : des aménagements attendues depuis des années !!!

Août 2015 (article dans LaCapitale)


Verra-t-on un jour cette fameuse Silver Tower ?




Carrefour de la rue Verte : gaspillage de centaines de milliers d'euros en études inutiles pour savoir ce qu'il faut faire de ce carrefour (ouvert, fermé, etc.)






Emir Kir parle de la rue de Brabant (àpd 02:00) :



Bea Meulemans et les cultes

Article complet ici : Portrait de l'échevine Béatrice (Bea) Meulemans : http://1210sjtn.blogspot.be/2015/11/beatrice-meulemans.html

http://www.brusselnieuws.be/nl/video/tvbrussel/laat-moslims-en-katholieken-kerken-delen

Maison de Jeunes : Le Clou (Rue Godefroid de Bouillon) & Le Caveau (rue du Chalet)

Voici un site web ancien (à l'époque où Jabour était l'échevin de la Jeunesse) qui reprenait les activités qui avaient lieu dans les maisons de jeunes. On y présente les deux maisons de jeunes de la commune (Le Caveau et Le Clou), les activités qui s'y font, il y a une présentation de l'équipe (avec leurs noms et leurs qualifications). Tout ça en 2005, à une époque où il n'y avait pas encore de réseaux sociaux, de Twitter, de Facebook, des outils très utilisés par les jeunes.

mercredi 22 octobre 2014

Monaco du Karting (Saint-Josse)

Qui se souvient encore du Monaco du Karting à Saint-Josse ? La Place Saint-Josse et les alentours transformés en un circuit de course pour petites voitures de karting. La première réédition a eu lieu en 2001 et la dernière date de 2006. Un événement qui faisait quelques heureux mais beaucoup de mécontents (bruit, pollution, blocage des routes, etc.)

Archives Sonuma : http://www.sonuma.be/archive/saint-josse-le-monaco-du-karting

2001 http://www.dhnet.be/archive/saint-josse-fait-son-monaco-les-karts-sont-de-retour-51b86ed8e4b0de6db9a5395a

2002 :
http://www.dhnet.be/archive/monaco-du-karting-a-st-josse-51b858d9e4b0de6db9a39ba7
http://archives.lesoir.be/saint-josse-l-unique-circuit-de-karting-urbain-pour-les_t-20020521-Z0LVD0.html

2003 : http://www.dhnet.be/archive/les-karts-sont-de-retour-a-st-josse-51b84216e4b0de6db9a1dac0

2005 : http://allochtone.skynetblogs.be/archive/2005/05/16/saint-josse-et-son-karting.html

2006 :
http://snapshots.elea.be/road/events/monaco-du-karting/
http://www.fabmracing.com/forum/viewtopic.php?f=3&t=16

Commentaires sur Facebook

"C'est sous Guy Cudell que le premier Karting a été organisé à Saint-Josse et je me souviens qu'à l'époque les jeunes de la commune pouvaient y participer, il fallait seulement être âgé d'au moins 12 ans."

"Je me souviens que pour des raisons notamment de pollution, la conseillère écolo Nurinissa Balci ne cessait au Conseil communal de contester l'organisation du Monaco du Karting."

"Et Monsieur Jassin aussi..."

"Voir des riches tourner pendant des heures avec un bruit d'enfer pour de nombreux habitants sur le parcours qui ont de vieilles fenêtres, simples vitrages, c'était pas vraiment un plaisir pour tous..."


"Je pense que le monaco du karting aurait eu sa place comme souvent proposé à Rogier avec le tunnel (notre sainte devote à nous) en plus....tous le monde y aurait trouvé son compte."

"main basse sur St-Josse avec ces bolides. Les commerçants qui se plaignaient"


Travaux Publics à Saint-Josse

Echevin (ir)responsable et (in)compétent : Eric Jassin (cdh) alias le Globe trotteur alias le Routard : l'homme qui passe plus de temps à voyager qu'à travailler à Saint-Josse. Celui qui donne plus d'importance à sa compétence Relations internationales (ou plutôt Voyages et City trips) plutôt qu'aux Travaux publics.
Une coordination et un suivi très mauvais des travaux , un échevin incompétent qui rêve de devenir bourgmestre.

Residence Pacific

Budget Participatif / Participatief Budget

N'hésitez pas à soumettre votre projet avant le 15 novembre et de demander de l'aide aux associations indiquées sur les flyers ci-dessous
 
https://www.facebook.com/pages/Budget-Participatif-de-Saint-Josse/756666561038269
https://www.facebook.com/pages/Participatief-Budget-van-Sint-Joost/1490330814560494

15/11/2014 : Remise des projets
04/12/2014 : Assemblée de sélection des projets




dimanche 19 octobre 2014

Gare de Saint-Josse-ten-Node / Station van Sint-Joost-ten-Noode


Ancienne gare sur la ligne entre Schaerbeek et Namur qui est devenue un centre culturel (Jazz Station)

Voormalig spoorwegstation langs spoorlijn 161 (Brussel-Noord - Namen) in de Belgische gemeente Sint-Joost-ten-Node. Hoewel het stationsgebouw reeds geruime tijd gesloten is, is het vrij intact bewaard gebleven. Sinds 2005 Jazz Station, een ontmoetingscentrum voor jazzmusici gevestigd.

Une crèche est en construction à côté de l'ancienne gare

Photos
 

Sources:

Centre Sportif Mandela (Rue Verte, 50)

Mars 2014 : la Salle Liedts située rue Verte 50 est devenue la Salle Nelson Mandela

http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/ne-l-appelez-plus-la-salle-liedts-531de50a357024dca857b6c9
http://www.stjosse.irisnet.be/index.php?id=429


samedi 18 octobre 2014

Eskisehir : Accord de jumelage et Polémique sur le voyage

Protocole signé, place à l'accord
C'est dans la presse turcophone que nous avions appris que l'accord de jumelage serait signé entre le 15 et le 17 octobre.

Coût ? Qui part ? Que font les autres sur place ?
Difficile de savoir qui est convié à ce voyage payé par la commune : logiquement, le bourgmestre et son échevin des Relations Internationales. Et pourtant, nous avons appris (via le Blog Bruxellois, sûrement dont les liens sont repris ci-dessous et plus tard confirmé par une photo de groupe) que se joignaient à eux du personnel communal, un commerçant, des membres d'asbl, etc. Des personnes n'ayant aucun lien, de près ou de loin, avec cet accord de jumelage et le service communal des RI. Dès leur retour nous espérons que les membres de l'Opposition mettront la lumière sur ce voyage et ces dépenses dispendieuses car on sait que les finances de la commune se portent très mal, et que par exemple le CPAS risque des coupures budgétaires. Un morceau de réponse a été fourni par le bourgmestre puisqu'il dit que les autres ont dû payer leur billet eux-mêmes...

Un vrai feuilleton
Grâce au très informé bloggeur de Bruxellois, sûrement, nous avons pu être tenu au courant des histoires dignes d'un feuilleton concernant ce voyage : Qui part, Qui ne part plus, Qui ne veut plus partir, Qui aurait aimé partir, Pourquoi ne partent-ils pas. Entre excuses officielles et révélations privées, on ne sait plus très bien ce qu'il s'est passé, sauf que ce fut un gros bordel.

Saint-Josse et les jumelages
Emir Kir accuse la conseillère communal Ecolo d'avoir terni l'immigration !
Exagération, il nous refait de nouveau le coup de Calimero. FAUX ! C'est dommage de voir les choses de cette manière car il faut savoir que la majorité des tennoodois, dont moi, sont très heureux de ce jumelage. Il était temps ! Officiellement, avant Eskisehir, Saint-Josse n'était jumelée qu'à Verone (démentie à l'époque par le service communication mais confirmé sur le site de la commune italienne). Il était logique, étant donnée la composition de la population tennoodoise depuis de nombreuses années, que Saint-Josse soit jumelée à une ville turque, par exemple Emirdag ou Eskisehir. C'est dans le cadre des 50 ans de l'immigration que l'occasion s'est présentée. Saint-Josse en a profité également pour se jumeler à Tanger, ville marocaine (il y a quelques années, ils avaient tenté un jumelage avec Larache (1) - (2))

Et après ?
Après Eskisehir et Tanger, y'aura-t-il d'autres jumelages ? Il y a quelques jours un article dans la presse turque parlait d'un jumelage entre Saint-Josse et la ville turque de Gaziosmanpaça 

Quelles autres villes par exemple:
- Afrique sub-saharienne : Congo, Ghana, Rwanda
- Pays de l'Est : Roumanie, Bulgarie, Pologne
- Communes souffrant d'une densité de population très élevée comme Saint-Josse : Philippines, Inde, Paris, etc. Les autres propositions sont les bienvenues

Pourquoi tant de bruit ?
Ce que les gens reprochent à l'équipe d'Emir Kir c'est LA MANIERE :

-Manque d'information: Comme d'habitude c'est dans la presse turque uniquement qu'on entend parler de ce voyage. On a l'impression qu'on essaie de nous cacher des choses

-Coût: Pas facile de comprendre comment le bourgmestre peut organiser un voyage très couteux lorsque les finances de la commune vont mal dans une commune qu'on ne cesse de dire "pauvre"

-Aucune transparence: Impossible de faire confiance aux mandataires politiques et leurs conférences de presse, c'est via des confidences et des blogs citoyens que nous recevons l'information réelle. Refus de fournir des informations et le programme aux conseillers communaux de l'opposition. Favoritisme: Participent au voyage des personnes inconnues des tennoodois mais connues pour être des amis proches de l'équipe dirigeante. Regardez par exemple la deuxième photo et essayez de reconnaître qui est qui et qui fait quoi à Saint-Josse...

On reproche également à Emir Kir de ne pas avoir rempli son rôle de député (voir article de la DH ci-dessous) : un manque de respect pour les 18.000 électeurs qui lui ont fait confiance, surtout à un moment très important pour le pays (nouveau gouvernement).

Pendant le voyage, une action syndicale avec le personnel communal avait lieu à la maison communale...

Je vous invite à lire les liens ci-dessous et de laisser vos commentaires et informations supplémentaires

Interpellation de la conseillère communale Ecolo, Pauline Warnotte (Conseil communal 27/10/2014)

Jumelage de Saint-Josse avec la ville turque d’Eskisehir : Heureux qui comme Ulysse ?

La semaine du 13 octobre 2014, une délégation de Saint-Josse-ten-Noode s'est rendue dans la ville turque d'Eskisehir afin d'officialiser le jumelage avalisé par le Conseil en 2013. Selon les informations disponibles dans la presse, cette délégation était composée d'élus tenoodois (6 échevins et 4 conseillers communaux) de membres de l'administration communale mais également d'autres personnes comme un commerçant de Saint-Josse.
Pour rappel, le groupe Ecolo-Groen Saint-Josse, qui a soutenu ce jumelage, n'a pas souhaité participer à cette délégation en raison de la durée du voyage (4 à 5 jours) jugée déraisonnablement longue et de l'absence d'informations concrètes quant au programme du séjour. En effet, au moment où il a été proposé au groupe Ecolo-Groen de prendre part à la délégation, c'est à dire en septembre 2014, soit à peine un mois avant le voyage dont la date avait été fixée en juin « au bas mot » d'après les déclarations reprises dans la presse (La Dernière Heure Bruxelles, 16 octobre 2014, pp. 22 et 23), les seules informations disponibles étaient les suivantes :
- Lundi 13 octobre 2014 : départ à 22h45 de Zaventem pour arriver à Eskisehir le mardi 14 octobre à 4h du matin ;
- Mardi 14 octobre 2014, 14h30 : départ vers Emirdag, visite de la ville et souper avec le maire ;
- Mercredi 15 et jeudi 16 octobre 2014 : programme organisé par la commune d’Eskisehir ;
- Vendredi 17 octobre 2014 : départ à Ankara et rendez-vous avec l’Ambassadeur de Belgique en Turquie, retour à Eskisehir en soirée ;
- Samedi 18 octobre 2014, soit départ vers Bruxelles à 4h15 du matin, soit déplacement vers Istanbul (avec dans ce cas frais d’hébergement à charge des participants).
Dans l’invitation officielle, il était précisé que les frais relatifs à cette mission seraient entièrement couverts par le budget communal, où un crédit était ouvert. Dans une décision du mois de septembre 2014, le Collège a en effet prévu un crédit de 12 000 euros pour la participation de 12 personnes à cette mission. Durant le Conseil du 23 septembre 2013, l’Echevin des relations internationales avait cependant assuré que les dépenses relatives au voyage n’excèderaient pas 6 000 euros, tous frais inclus, et 10 000 euros pour l’ensemble des frais relatifs au jumelage.
D’après les photos et informations qui sont parues dans la presse, il semble cependant que la délégation belge se soit composée de bien plus de 12 personnes. Et que le programme n’ait pas pu être respecté à la lettre.
Mes questions sont dès lors les suivantes :
- Combien de personnes ont fait effectivement partie de la délégation officielle de Saint-Josse-ten-Noode à Eskisehir, combien de représentants du Collège et des cabinets, combien de représentants du Conseil, combien de représentants de l’administration, combien de personnes ne représentant pas une autorité officielle de Saint-Josse ?
- Quel budget a été au total déboursé par la commune de Saint-Josse pour ce voyage ?
- Quel est le prix total déboursé pour les billets d’avion ?
- Quel est le prix total déboursé pour les frais d’hébergement ?
- La commune a-t-elle payé la totalité des frais pour l’ensemble de la délégation ? Si non, pour combien de personnes et pour quelles personnes ces frais ont-ils été payés entièrement ? Sur quelle base les frais d’autres personnes ont-ils été éventuellement remboursés partiellement ?
- Quels cadeaux ont été offerts à la commune et aux autorités d’Eskisehir à l’occasion de ce jumelage ?
- Quel a été le programme exact, jour par jour, de la délégation tenoodoise ?
- Quelle est la justification avancée par le Collège, dans le cadre d’un jumelage avec la ville d’Eskisehir, d’effectuer un voyage de 4 à 5 jours en Turquie dont moins de la moitié a été consacrée effectivement au jumelage avec la ville d’Eskisehir, objet de la mission ?
- Monsieur le Bourgmestre pourrait-il également expliquer en quoi le fait de s’interroger sur la taille de la délégation, les dépenses engendrées par celle-ci et les aléas qui semblent avoir émaillé le séjour constitue un ternissement de « l’immigration et des immigrés », mots apparemment prononcés par lui et repris dans la presse (La Dernière Heure Bruxelles, 17 octobre 2014, p. 19) ?Pour rappel, les mots prononcés par le groupe Ecolo-Groen par la bouche de sa cheffe de groupe lors de l’adoption du Protocole de jumelage avec Eskisehir le 23 septembre 2013 sont les suivants : « D'une manière générale, nous trouvons les partenariats intéressants. En se renseignant sur la ville d'Eskisehir, on a trouvé que c'était une bonne chose et nous soutenons le projet de jumelage. » Et encore « cette ville est un exemple en matière de mobilité douce. J'aimerais que nous invitions les politiques qui ont eu la force et le courage de faire avancer les choses, et les experts qui ont mis ça en œuvre pour avoir leur point de vue en ce qui concerne les enjeux derrière cette mobilité. »

Pauline WARNOTTE

Photos



Articles de presse


Liens:
http://bruxellois-surement.blogspot.be/2014/10/et-apres.html

Liens (presse turque):
http://www.trt.net.tr/english/economy-tourism/2014/10/17/eski%C5%9Fehir-and-saint-josse-become-sister-cities-96616
http://gazeteturk.be/haber/brueksel-saint-josse-ile-eskisehir-resmen-kardes-sehir-oldular-1180
http://gazeteturk.be/haber/emir-kir-resmi-ziyaretlerde-bulunmak-icin-tuerkiyeye-gidiyor-1161
http://www.zamanbelcika.be/node/3655
http://www.aktif.be/emir-kirdan-turkiyeye-resmi-ziyaret.html
http://www.haber1.com/haber/280824/eskisehir-ile-bruksel-arasinda-kardeslik-protokolu