jeudi 11 janvier 2018

Un hôtel au coin Gillon/Royale en 2020 ?

Les deux immeubles qui se trouvaient au coin de la rue Royale et de la rue Gillon ont été démolis l'année dernière. Ils abritaient l'agence bancaire et assurances Axa Orhan Liman puis une auto-école du même nom. Un hôtel devrait voir le jour à cet endroit. Au plus tôt en 2020.


mercredi 10 janvier 2018

La gratuité de la STIB : promesse du PS non tenue

Depuis 2009 le PS promet la gratuité du transport à la STIB. Nous sommes bientôt en 2019 (prochaines élections régionales) et nous n'avons toujours rien vu. Pendant combien de temps les gens vont-ils encore faire confiance à ce parti de menteurs ?

Dans leur programme on lit : "gratuité progressive de la STIB" - "Pour améliorer l'accès aux transports de la STIB et en faciliter l'usage, le PS propose de : - instaurer la gratuité des transports en commun bruxellois"

En 2015, en pleine séance du parlement, le PS dit n'avoir jamais promis le transport gratuit avant de se raviser après que le ptb a brandi leur programme devant leurs yeux. Ils avaient déjà oublié puisque ce sont des promesses en l'air.
http://weblex.irisnet.be/data/crb/cri/2015-16/00011/images.pdf (123 N° 11 – (2015-2016) 23-10-2015 (2015-2016) – Nr. 11 - Séance de l’après-midi Namiddagvergadering)

"Je n'ai jamais été partisan de la gratuité. C’est un leurre, car il y a toujours quelqu'un qui paye derrière." Philippe Close (PS)

En 2009 ils l'avaient promis et ils ne l'ont pas fait. Les prix ont même augmenté et ils ont supprimé la gratuité pour les +65. Ils sont au pouvoir non-stop depuis 1989. Si vous voulez la gratuité de la STIB ce ne sera certainement pas en soutenant le PS.

mardi 9 janvier 2018

La semaine des 4 jours : de la poudre aux yeux

Encore une fausse promesse
Les élections approchent et Kir continue de promettre tout et n'importe quoi. Mensonges comme d'habitude. Il fait le fier avec le lancement de sa semaine des 4 jours pour le personnel communal. Mais à votre avis, c'est qui qui va payer pour ça ? Les élections approchent, il veut se faire réélire à tout prix. Il profite du fait que la population de Saint-Josse ne comprend pas grand chose à la politique et la gestion communale. Les habitants de Saint-Josse sont les dindons de la farce.

"A Saint-Josse par exemple, elle devait être concrétisée en janvier. Mais ce ne sera finalement pas le cas."

J'ai testé IrisBox

IrisBox est le site web qui vous permet de faire des démarches administratives en ligne.

mercredi 27 décembre 2017

Transparencia, toujours en attente

Potelets anti-stationnement

Comme nous n'avons dit à plusieurs reprises l'un des plus gros problèmes à Saint-Josse est que par manque de place les gens garent leur voiture n'importe où. Sur les trottoirs, devant le garage d'autres personnes. Les habitants peuvent demander (moyennant un coût) que des potelets soient placés devant chez eux pour éviter cela.

Créer un problème, offrir une solution
La commune de Saint-Josse crée un problème (en donnant des cartes de stationnement partout, à n'importe qui, en supprimant des places de stationnement, etc) et elle vient demander aux gens de payer pour une solution au problème !

vendredi 22 décembre 2017

Le Foyer Schaerbeekois

Reportage édifiant sur les problèmes au Foyer Schaerbeekois : humidité, fientes de pigeons, pas de chauffage, pas de salle de bains. Schaerbeek et Saint-Josse, même combat pour un logement digne.

Jeunesse : un animateur cachait du cannabis !

Nouveau scandale dans le service Jeunesse de Saint-Josse, dont l'échevin responsable est l'homme qui collectionne les casseroles, Mohamed Azzouzi (PS). Il dit ne pas être au courant.

Saint-Josse : Etangs, Quartier Nord-Est

Partie de Saint-Josse incorporée à la ville de Bruxelles : Etangs de Saint-Josse, Square Ambiorix, Square Palmerston, Square Marie-Louise, rue du Cardinal, rue Wilson, rue des Eburons

Comme on peut le voir sur cette carte postale il est indiqué Saint-Josse alors que trois monuments sur cette carte ne se trouvent plus à Saint-Josse actuellement : le quartier européen, le square Palmerston et le square Marie-Louise